1984 :

  1. En mars, la Renault 25 est lancée. C'est le premier gros modèle haut de gamme Renault, destiné à remplacer les séries 20 et 30. Sa ligne est juste à mi-chemin entre la carrosserie tri-corps et bi-corps, avec un hayon arrière important. Les motorisations proposées sont diversifiées :

                    - 1995 cm3, 4 cylindres de 103 chevaux ;
                    - 2165 cm3, 4 cylindres de 123 chevaux ;
                    - V6 de 2664 cm3, 144 chevaux complété par un turbo.

R25_GTX_AM_84_6

Renault 25 GTX AM 1984

Elle est aussi proposé avec Diesel et Turbo. Les modèles existent en finition TS et GTSplus, GTX. Elle sera appréciée pour sa sécurité, son confort et ses performances.

    2. Lancement de la Renault 18 phase 2.

    3. La Renault 11 Turbo devient championne de France 84 des rallyes en groupe N (voitures de série).

renault_espace_1984
   4. En juin, le Renault Espace essence est commercialisé. Neuf commandes seulement arriveront le premier mois.

    5. En septembre, José Deuderwaerder devient président et "chief executive officer" d'AMC. Il se plaint à Bernard Hanon : "Nous avons une entreprise américaine et un réseau, mais pas de nouveaux modèles à lui donner".
 Cette même année, la Renault Alliance cabriolet est lancée.
        Début des travaux de construction de l'usine de Bramalea. Avec l'Alliance, l'Encore et quelques voitures importées, Renault enregistre sa meilleure année aux USA-Canada : 212 736 unités. Après quatre années de perte, AMC fait un bénéfice symbolique de 15 millions de dollars.

    6. En septembre, introduction du Jeep Cherokee Turbo Diesel 3 portes.

    7. En octobre, présentation au Salon de Paris de la Renault 25 V6 Turbo. Elle sera commercialisée l'année suivante.

    8. Commercialisation de la Renault 11 Turbo : une cylindrée de 1397 cm3, 4 cylindres et une puissance de 105 chevaux DIN.

  9. Présentation en octobre de la Renault Supercinq (rebaptisée rapidement Renault 5) qui remplace l'ancienne R5.